1 journée

1 problème

1 personnage et ses rencontres

VTM montre un extrait de vie qui consiste en une accumulation d’actions. C’est le geste vidéo d’une capture d’improvisation. Je sollicite un acteur à qui je soumets un canevas d’improvisation le jour du tournage. Je lui donne une liste de contacts d’autres personnages que des acteurs prévenus la veille interprétent au fil de la journée. Ils reçoivent leur canevas d’improvisation seulement une heure avant leur rencontre avec le protagoniste. La capture vidéo est improvisée. La capture son est improvisée. La rencontre est improvisée. Le jeu est improvisé. La musique est improvisée. La narration est un prétexte. Il n’y a ni début ni fin, mais un échantillon, comme un graffiti mal démarré qui n’a pas été achevé. Le montage brut montre des morceaux de viande pris dans le tourbillon du tambour d’une machine à laver. L’idée est de tourner les autres volets de cette série avec chaque fois de nouveaux participants et une évolution technique.